Aller au contenu

Le solfège rythmique

Solfege rythmique

L’avantage de jouer des percussions, c’est que vous n’avez pas de notes à lire sur la portée. Cependant il est indispensable de connaitre la notation du rythme que l’on appellera le solfège rythmique. Après cet article, vous serez en mesure (sans jeu de mot 😉 ) de lire le rythme et d’écrire aussi vos propres grooves ! A vous toutes ces partitions qui vous attendent! A ce groove que vous pourrez enfin notez sur votre bloc-notes et partagez!

La mesure

Généralement dans la musique, vous rencontrerez le plus souvent des rythmes en 4/4 (c’est-à-dire qu’une mesure dure 4 temps d’une durée d’une noire). Donc si vous savez compter jusqu’à 4 vous savez jouez de la batterie 😀

Le rythme est noté en début de portée comme dans l’exemple ci-dessous en 4/4 :

Les notes

Prenons une mesure en 4/4, une mesure est donc divisée en 4 temps.

Pour combler une mesure entière à 4 temps il faut donc :

  • 1 ronde
  • 2 blanches
  • 4 noires
  • 8 croches : que l’on peut compter « 1 et 2 et 3 et 4 et « 
  • 16 doubles croches (4*4 notes)

Le tableau ci-dessous récapitule les notes avec leur valeur ainsi que leur notation :

 

Durée des notes

(Source)

Les silences

Un proverbe dit « Silence bien gardé, vaut mieux que parole mal lâchée. » Et bien, c’est tout à vrai en musique aussi. Les moments de silence sont importants et contribuent aussi au groove du morceau. Voyons comment noter chaque silence suivant leur valeur. Le tableau ci-dessous détaille chaque silence avec leur notation, leur valeur et leur correspondance en note :

les silences au solfege

Le point

Le point permet de rallonger la note (ou le silence). Il augmente la durée de la note de la moitié de sa valeur. Cela permet de simplifier les écritures. Prenons des exemples :

  • Une ronde pointée équivaut à une ronde + une blanche soit 1 mesure et demi.
  • Une noire pointée équivaut à une noire + une croche soit 1 temps et demi.
  • Un demi-soupir équivaut à un demi-soupir + un quart de soupir

Le point au solfege

Les accents

Pour ajouter du groove au morceau, les accents sont importants notamment. Cela permet d’intégrer des ghosts notes. Pour plus de détails je vous laisse découvrir cet article sur les ghost notes et leur impact sur le groove 🙂

La liaison

La liaison ressemble au point dans le sens où elle permet de rallonger la note. La différence c’est qu’avec la liaison, la note est maintenue. En percussion cela n’est pas possible comme au piano par exemple où on peut maintenir le son d’une note. C’est pourquoi, en tant que percussionnistes, on simplifiera en disant que la liaison ne se joue pas :).

Les ponctuations

Pour accentuer une note, on écrit un petit v penché à 90° sur la note. Cela signifie que cette note est jouée plus forte que les autres.

accent solfege partition batterie

 

Les raccourcis d’écriture

Enfin de simplifier l’écriture d’une partition, il existe quelques raccourcis d’écriture bien pratiques.

Les répétitions

Lorsqu’une mesure se répète, au lieu de réécrire la même chose on utilise le signe % qui veut dire « même chose que mesure précédente ».notation % rappel

Pour répéter un groupe de mesure, on utilise des doubles barres au début et à la fin des mesures à répéter. double barre rappel

Ainsi, dans l’exemple ci dessous, le même rythme sera joué 12 mesures :

rappel notation partition batterie

Notez qu’on aurait aussi pu écrire *12 au-dessus du rythme. Cependant ce type de notation par groupe de 2 ou 4 permet de faciliter le comptage et de rajouter également l’écriture de break s’il y a.

Les renvois

Certaines parties d’un morceau se répètent entre les couplets, les refrains, etc. Pour ne pas tout réécrire à chaque fois, il existe plusieurs types de renvoi.

  • Les renvois sur des groupes de mesures afin de varier la fin de chaque groupe. Pour cela on utilise des barres de reprise en écrivant au dessus de chaque groupe le numéro dans l’ordre jouer les mesures comme dans l’exemple ci-dessous :

renvoi indication

  • Les renvois par des indications afin d’effectuer des sauts dans le morceau pour rejouer un couplet ou un refrain après un pont par exemple.

Il existe 2 signes de renvoi qui ont un ordre de priorité. Le premier signe est le renvoi Da segno (littéralement “depuis le signe”), noté également Dal segno ou D.S.  Ce renvoi est symbolisé par un S barré entre 2 points :renvoi Da segno. Dans une partition on retrouve donc 2 fois ce symbole. Lorsqu’on croise pour la deuxième fois ce symbole durant la lecture, cela signifie de revenir au premier symbole.

Le deuxième signe de renvoi est appelé la Coda, qui signifie “queue” en italien. Le symbole de Coda est la combinaison d’un cercle et du signe + :   renvoi Da coda. Ce renvoi s’utilise généralement pour les fins de morceau et est effectif après le renvoi Da segno. Les mesures renvoyées par la Coda sont souvent détachées du reste et signalent les dernières mesures jouées du morceau.

L’exemple ci-dessous indique l’ordre des différents rappel vus à jouer :

DS al coda

 

Lire une partition

Voilà, vous savez maintenant comment noter le rythme. Il ne vous reste plus qu’à lire quelle note se joue où sur votre instrument et vous saurez lire une partition au complet 🙂

Pour la batterie, cette image mnémotechnique permet de se rappeler facilement (et visuellement!) où se joue la note.

position note portée batterie

 

Pour la notation au Cajon c’est par ici 🙂

Vous n’avez plus qu’à vous entrainez à déchiffrer et à vous toutes les partitions!

 

2 commentaires sur “Le solfège rythmique”

  1. Retour de ping : Débutants, comment analyser un morceau ? - Cajon & Drum

  2. Retour de ping : Le Chaa-bada ou le rythme Jazz - Cajon & Drum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.